Vous êtes ici : Le chocolat > Guide du chocolat > Histoire du chocolat > Les hommes politiques et le chocolat

Les hommes politiques et le chocolat

Politiques et chocolats

L'Elysée est un repère d’amateurs de chocolat ! Valéry Giscard d'Estaing était un connaisseur des grands crus noirs. François Mitterrand avait un faible pour les pralinés feuilletés de Jean-Claude Briet, maître chocolatier ardéchois. Chirac fut en accord, sur ce plan, avec son prédécesseur !

Le président de la République actuel, Nicolas Sarkozy, serait un fan de chocolat à tel point que cette addiction lui donnerait des migraines… Quelle gourmande excuse !!! Le chocolat, contient à faibles doses des substances "promigraineuses" (la tyramine et la phényléthylamine), mais de là à provoquer un mal de tête, il y a une marge ! Dans son entourage, chacun connaît ce "vice" présidentiel.

Nicolas Sarkozy évoque même le chocolat lors d’interviews présidentielles relevant une aberration qui veut que le chocolat noir soit taxé à 5,5 % alors que le chocolat au lait l'est à hauteur de 19,6 %...

Yasmina Reza, auteur de L'Aube, le Soir ou la Nuit, qui avait suivi le candidat à l’élection présidentielle en 2007, avait noté qu’il mangeait des bonbons au cacao. Dans ses visites, ses hôtes lui réservent très souvent un assortiment de chocolats, et dans l’avion présidentiel, les meilleurs chocolats sont toujours à disposition. Il paraitrait aussi qu’il adore le mi-cuit maison du Bristol, le célèbre trois-étoiles !

Les ganaches de La Maison du Chocolat, seul chocolatier membre du Comité Colbert, club très fermé des maisons de luxe, ont les faveurs de Nicolas Sarkozy, tout comme les coffrets de Jean-Paul Hévin et les créations inventives de Patrick Roger.

Au Parti Socialiste, François Hollande est un amateur de moelleux au chocolat. Mais il n’a pas rejoint le très sélect Club des Croqueurs de Chocolat, qui rassemble des personnalités comme Sonia Rykiel, Irène Frain, Frank Dangeard, patron d’Infogrames ou Charles Edelstenne de Dassault Aviation.

Malgré la crise actuelle, le chocolat confirme sa réputation l’associant au plaisir, à la détente et à la sérénité. En novembre dernier, alors que la crise financière s’abattait sur le monde entier, La Maison du chocolat a ouvert une troisième boutique à Wall Street en face de la Bourse de New York ! Sachez aussi que durant la crise de 1929, les ventes de chocolats avaient doublé en quelques mois !

Alors, n’hésitez pas à croquer du chocolat !

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Laissez un commentaire

Prénom ou Pseudo

E-mail

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : ND2U4X

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A découvrir !