Vous êtes ici : Le chocolat > Guide du chocolat > Histoire du chocolat > Les origines du cacao

Les origines du cacao

A l’origine, le cacaoyer pousse à l’état sauvage dans la région tropicale de l’Amérique du Sud depuis 4000 ans avant Jésus-Christ. Ce n’est que vers 1500 avant Jésus-Christ que les Olmèques (ancien peuple précolombien de la Mésoamérique) dégustèrent pour la première fois le cacao, sous forme de boisson, soit des fèves de cacao broyées et mélangées à de l’eau et des épices.

C’est par la suite qu’ils commencèrent à cultiver le cacaoyer au Mexique. En 1100 avant Jésus-Christ, les Mayas introduisirent l’arbre dans l’Etat du Yucatan, toujours au Mexique, au cours de leur migration. Ils furent les premiers à lui attribuer la valeur de monnaie, et également lui trouvèrent une vertu : religieuse, puisque le cacao était censé nourrir même après le décès ; mais ils ne la consommaient pas. Sa culture se répandit ensuite grâce aux Toltèques et aux Itzas.

D’une manière générale, ces peuples étaient dominés par les Aztèques, attribuant l’origine du cacaoyer à Quetzalcóatl (dieu de la Lune). Dès lors, le cacao devint boisson divine (cacahualt), utilisée dans les cérémonies religieuses. Pour le peuple aztèque, le cacao avait valeur religieuse, de monnaie et d’aliment.

C’est donc de cette manière que les peuples se sont appropriés cette merveille de la nature au fil des temps.

Mais ce n’est que beaucoup plus tard, en 1519, que l’empereur aztèque Moctezuma offrit cette boisson à Cortez lorsqu’il débarqua au Mexique. Neuf ans après, en 1528, le conquérant devint le premier homme à ramener la boisson sur le continent européen, et plus précisément à Charles Quint, en Espagne.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Laissez un commentaire

Prénom ou Pseudo

E-mail

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : ekXexA

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A découvrir !